Dans le genre de truc que l’on fait machinalement, je vous présente les étirements ! Chaque athlète effectue des étirements. Pas vous ?

Malheureusement, peu de choses sont connues sur cette pratique courante. Récemment, il a été suggéré que les étirements statiques directement avant le sprint altèrent la vitesse et la production de force.

De plus, les étirements statiques ne sont pas liés à la prévention des blessures, malgré la croyance populaire.

La résistance est un domaine d’étirement statique bénéfique.

Plusieurs études suggèrent que des étirements répétés sur un groupe musculaire spécifique augmenteront la force du côté étiré.

Les secrets d'une nage
efficace

Regardez ma formation GRATUITE sur le crawl sans même rentrer votre email

Étonnamment, il a également été rapporté que les étirements améliorent la résistance du côté opposé non étiré.

C’est ce qu’on appelle l’entraînement croisé, l’éducation croisée ou l’effet de transfert croisé.

Cette amélioration est théorisée pour améliorer les modifications secondaires aux modifications centrales de l’apprentissage moteur, par opposition aux modifications périphériques.

Le but de cette étude était de rechercher si un programme d’étirement unilatéral induirait un effet de crosstraining dans le muscle controlatéral. (opposé quoi 😊 )

Comme à mon habitude, je suis allé farfouiller et trouver des réponses scientifiques à un problème donné ! Voici l’histoire !

*

Ce qui a été fait

Vingt-cinq participants ont été évalués pour l’amplitude de mouvement de la cheville et la force du mollet (soulèvement du mollet) aux deux jambes. Ensuite, 13 participants ont été affectés à un traitement (TR), tandis que les 12 autres ont été affectés au groupe témoin (C).

Le groupe d’entraînement a effectué des étirements du mollet droit. L’étirement consistait en quatre répétitions de 30 secondes, suivis d’un repos de 30 secondes et était effectué 3 jours par semaine pendant 10 semaines.

Le groupe témoin n’a participé à aucune activité supervisée.

*

Résultats

L’amplitude des mouvements de la cheville droite s’est améliorée de 8% et celle de la cheville gauche non étirée s’est améliorée de 1%. Les participants du groupe C ne se sont pas améliorés de manière significative.

Le mollet droit dans le groupe TR a amélioré sa force de 29% et la cheville gauche TR non étirée s’est améliorée de 11% dans l’élévation du mollet.

Les deux mollets du groupe C étaient inchangés.

*

Discussion

Les résultats de cette étude suggèrent qu’un effet de crosstraining s’est produit dans le membre opposé. De plus, cela confirme que les résultats des étirements entraînent des gains de résistance dans le mollet étiré (une théorie mise en doute par beaucoup).

On pense toujours que les améliorations sont secondaires aux altérations centrales, car les étirements entraînent une activité nerveuse afférente, mais aucune activité des motoneurones. (Les motoneurones constituent la voie de sortie du système nerveux central ou la voie finale de tout acte moteur. Les corps cellulaires des motoneurones sont situés soit dans le tronc cérébral, soit dans la corne ventrale de la substance grise de la moelle épinière.)

*

Implication pratique

Les futures études devront évaluer les résultats dans un groupe hautement qualifié et fournir un groupe similaire, plutôt qu’un groupe témoin. De plus, la raison d’un effet d’entraînement croisé est nécessaire pour des recherches ultérieures.

Cependant, jusque-là, il semble qu’une routine d’étirement statique du mollet améliore la force et l’amplitude de mouvement des deux chevilles.

Ce que je vous suggère donc de manière tout à fait subjective est de vous étirer régulièrement… Pour gagner en souplesse et puissance !

Afin de compléter et d’illustrer ces propos, vous pouvez lire ces articles :

Étirez votre cheville et améliorez votre battement ! 

Comment s’étirer en fonction de votre entraînement ? 

Référence :

  1. Nelson AG, Kokkonen J, Winchester JB, Kalani W, Peterson K, Kenly MS, Arnall DA.
    A 10-week stretching program increases strength in the contralateral muscle.
    J Strength Cond Res. 2012 Mar;26(3):832-6.
Mehdi

Mehdi

La personne qui a rédigé cet article avec amour !

Cet article a été rédigé en 64 minutes et 4 cafés par Mehdi qui est le créateur du site Natation Facile.
Maniaque de l‘analyse technique et du renforcement musculaire j’ai pour unique but d’améliorer vos performances sportives !
Si vous avez apprécié cet article partagez le avec un ami ça prend 15 secondes et ça me ferait très plaisir 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.