Il y a un vieil adage qui dit que tous les chemins mènent à Rome.

Dans le monde du triathlon, tous les chemins mènent finalement à Kona et au championnat du monde IRONMAN.

Si vous avez été piqué par le virus du triathlon, il est probable que vous voudrez aller courir votre premier half et par la suite votre premier ironman !

Si cette année est l’année, voici quelques conseils pour vous y rendre…

*

Conseil #1 : Entraînez vous tous les jours ! 

Il faudra au minimum vous entraîner 13 h par semaine si vous souhaitez faire parti de l’aventure ironman ! Cela signifie que vous devrez vous entraîner tous les jours de la semaine. Après tout vous devez non seulement faire du vélo, de la CAP et natation. Mais également ne pas être plus lent que le temps limite…

N’oubliez pas que lors d’un half ou d’un IRONMAN les compétiteurs qui ne sont pas capables d’être dans les temps seront automatiquement exclu de la course ! Pensez y… Soyez prêt et entraîné afin d’avoir un rythme convenable tout au long de cette course !

*

Conseil #2 : Ne faites pas semblant…

Dans une certaine mesure vous ne pouvez pas faire semblant de vous entraîner pour un IRONMAN !

Vous allez me dire que dans tous les cas pas besoin d’être sur-entraîné afin de finir un half ou un ironman ! Mais vous allez le regretter amèrement le jour de la course…

Il n’y a guère de choses plus misérables dans la vie que de passer 17 heures sur un parcours IRONMAN, détestant chaque coup de bras douloureux en natation, ou de pédale de vélo et en course à pied.

Bien sûr, il y a des athlètes amateurs qui ont terminé sans travailler, mais ils viennent de dépenser plus de 600 € en entrée pour une journée de souffrance auto-infligée. Êtes vous mas à ce point ?

*

Je suis en train de monter une nouvelle formation. Souhaites tu devenir ambassadeur ? Cliques ici.

*

Conseil #3 : La quatrième discipline lors de votre ironman ! 

Vous savez probablement qu’un triathlon, quelle que soit sa longueur, consiste à nager, à faire du vélo et à courir, mais pour réussir un half ou un ironman complet, vous devrez apprendre une quatrième discipline : la nutrition.

Contrairement au triathlon courte distance ou de distance olympique, le demi-IM ou le IM complet concerne la rapidité avec laquelle vous pouvez nager, faire du vélo et de la course, et il est tout aussi important de savoir comment absorber suffisamment de calories pour éviter les dégâts.

À moins que vous ne soyez un professionnel, il vous faudra au moins 10 heures pour compléter un IRONMAN. Pendant ce temps, il vous sera impossible de prendre plus de calories que vous n’en brûlerez.

Le corps humain n’est tout simplement pas conçu pour absorber plus de plusieurs centaines de calories par heure lors d’exercices intenses, tout en brûlant quatre fois plus.

L’astuce consiste à comprendre comment votre corps réagit à un stress prolongé et à compenser au mieux cet exercice intense et long sans se rendre malade.

Un triathlète IRONMAN couronné de succès a passé beaucoup de temps à peaufiner son régime alimentaire avant une course. Et aussi étrange que cela puisse paraître, quand vous vous présentez aux distances les plus longues, soyez prêt à vous sentir malade. Le malaise gastro-intestinal est commun chez les athlètes participant à la distance IM !

*

Conseil #4 : Evitez les blessures

C’est le secret N°1 pour passer de triathlons plus courts à des triathlons longs voir IRONMAN.

Cela signifie rester en bonne santé et éviter les blessures tout au long de votre saison.

Malheureusement, les longues heures d’entraînement nécessaires à la préparation de l’événement rendent difficile le fait de ne pas se blesser.

Il est trop facile et courant de se blesser l’épaule à la piscine ou de développer un cas de fasciite plantaire en se préparant au marathon.

Les accidents de vélo sont toujours un danger constant. Un triathlète amateur qui veut tenter un IRONMAN devrait trouver un plan d’entraînement ou un entraîneur IRONMAN en ligne et s’en tenir à ce dernier. Les entraîneurs ou les plans d’entraînement aident-ils à minimiser les risques de blessures et de fatigue ? Cela peut coûter plus cher à court terme, mais comparé au coût de la chirurgie ainsi que tout ce temps perdu, c’est de l’argent bien dépensé.

*

Je suis en train de monter une nouvelle formation. Souhaites tu devenir ambassadeur ? Cliques ici.

Mehdi

Mehdi

La personne qui a rédigé cet article avec amour !

Cet article a été rédigé en 52 minutes et 3 cafés par Mehdi qui est le créateur du site Natation Facile.
Maniaque de l‘analyse technique et du renforcement musculaire j’ai pour unique but d’améliorer vos performances sportives !
Si vous avez apprécié cet article partagez le avec un ami ça prend 15 secondes et ça me ferait très plaisir 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.