La douleur à l’épaule en natation

Est endémique dans ce sport. Une étude récente  (2010) rapporte qu’une douleur à l’épaule liée à la nage est présente chez 91% des nageurs élites âgés de 13 à 25 ans.

Parmi ceux-ci,  84% ont présenté un signe positif d’empiétement et 69% de celles-ci ayant présenté une tendinopathie du sus-épineux en IRM.

Maintenant, il s’agit là d’une sélection d’études, certaines études suggérant que le taux de douleur à l’épaule n’atteint que 50% chez les nageurs.

Que vous pensiez que la douleur à l’épaule est de 50 ou 91%, il est probable que les nageurs en bonne santé se blessent plus fréquemment que des joueurs de baseball.

De plus, Hibberd (2013) a indiqué que 14% seulement des nageurs souffrant de douleur à l’épaule avaient consulté un médecin ou un kinésithérapeute, tandis que 47% d’entre eux prenaient des médicaments contre la douleur chaque semaine pour maîtriser leurs douleurs à l’épaule (Hibberd 2013).

Dans l’ensemble, 85% des nageurs de club âgés de 13 à 18 ans, ont signalé une douleur légère à l’épaule au cours de l’année écoulée, 61%, présentent une douleur modérée à l’épaule et 21%, une douleur intense à l’épaule.

Sur ce nombre, 14% seulement avaient consulté un médecin ou un kinésithérapeute. Soixante-treize pour cent déclarent utiliser des analgésiques pour soulager leurs douleurs à l’épaule et 47% les utilisaient une ou plusieurs fois par semaine (Hibberd, 2013).

*****

En complément vous pouvez lire mon article sur le blog Mediapart. 3 raisons pour lesquels vous vous blessez à l’épaule en natation

*****

Maîtrisez les 3 éléments fondamentaux du Crawl

ET GLISSEZ SUR L'EAU DANS 5 SÉANCES !

Inefficacité des programmes d’entraînement.

Krabak (2013) a enquêté sur les entraîneurs de natation et a souligné que la prévention des blessures était la principale raison des entraînements à sec.

Pourtant, de nombreux membres de la communauté des nageurs pensent que les exercices de la coiffe des rotateurs peuvent résoudre la plupart des douleurs des épaules, mais même des recherches montrent qu’un programme de prévention de la douleur aux épaules de 6 semaines chez les nageurs d’université de division I n’améliore pas le contrôle de la force des omoplates (Hibberd 2012)!

Ce programme prescrit est beaucoup plus complet que les rotations internes et externes à l’aide d’un élastique.  et il n’est toujours pas efficace!

*****

Voici 9 raisons pour lesquelles les nageurs ont des douleurs à l’épaule : 

1. Fatigue du muscle de la coiffe des rotateurs: 

Nous savons que les épaules sont énormément mises à contribution lors des entraînements de natation. Il est donc préférable de ne faire qu’un échauffement des épaules avant l’entraînement et non un renforcement musculaire.

L’idée sous-jacente à cette théorie est que de faire un travail de renforcement fatigue le nageur avant une séance d’entraînement, modifie la biomécanique de la nage et augmente le risque de blessure.

Ceci est primordial car la force musculaire de l’épaule diminue considérablement lors d’un entraînement de natation. Voulons-nous vraiment fatiguer les muscles qui protègent notre épaule et altérer la biomécanique ? Dommage que de nombreux physiothérapeutes suggèrent encore cette stratégie…

 

2. La douleur n’est pas toujours liée au muscle de la coiffe des rotateurs

De nombreux entraîneurs pensent que toute douleur à l’épaule provient de la coiffe des rotateurs. J’ai entendu des entraîneurs d’élite discuter de la façon dont l’épaule à l’avant représentait un problème lié à la coiffe des rotateurs, alors que la douleur dans le dos était bonne… cette approche simpliste est non seulement incorrecte, mais peut-être aussi le pourquoi de nombreux nageurs se blessent encore. Les blessures sont complexes, car l’épaule est une articulation complexe. La douleur n’est pas une question de type oui / non, elle est beaucoup plus complexe et n’est pas toujours liée au muscle de la coiffe des rotateurs !

 

3. Programmes de renforcement musculaire inefficaces 

Comme je l’ai écrit dans l’introduction, les programmes de renforcement inefficaces sont trop courants dans le monde de la natation.

De plus, une mauvaise exécution de l’exercice est fréquente chez les jeunes nageurs. L’entraîneur doit donc veiller à ce que ses athlètes soient toujours bien placés. Lorsque vous effectuez un renforcement des épaules, vous devriez le sentir au niveau des épaules, et non du bas du dos ou de toute autre zone !

Nous savons aussi que les contractions musculaires excentriques génèrent plus de force. Pourquoi les nageurs se précipitent-ils à travers cette phase lors des mouvements de la coiffe des rotateurs ? Assurez-vous que tout exercice de la coiffe des rotateurs soit fait lentement afin de réduire la douleur de l’épaule lors de la nage.

 

4. Négliger le rôle du muscle de la coiffe des rotateurs

L’un des principaux rôles de la coiffe des rotateurs est la stabilisation de l’humérus (os de l’épaule supérieure) dans la glène (l’omoplate). Si ces muscles sont fatigués ou trop faible dans ce rôle, un mouvement excessif se produit au niveau de l’articulation, ce qui augmente le stress au niveau de l’articulation. Assurez-vous de renforcer votre coiffe des rotateurs avec des exercices de stabilisation.

Voici une vidéo sur laquelle vous pouvez vous inspirer :

5. La natation causera des dommages sur votre coiffe des rotateurs

Cela peut sembler déroutant, mais des dommages sur la coiffe des rotateurs se produiront si vous êtes un nageur d’élite.

Des millions et des millions de mouvements répétitifs augmentent le stress de l’épaule et créent des dommages sur ces muscles. Si vous êtes un nageur de compétition, vous devez prendre note. Ce qui nous amène à mon prochain point…

 

6. Les dommages ne sont pas égaux pour la douleur

Ce n’est pas parce que le rotateur subira des dommages pendant la vie d’un nageur que vous aurez de la douleur, un dysfonctionnement et une intervention chirurgicale. Allan Phillips a beaucoup écrit sur le décalage entre l’imagerie des rotateurs et la douleur réelle à l’épaule.

La surutilisation (causée par un programme à volume élevé ou faible) de la natation endommagera la coiffe des rotateurs, mais les corrélations entre les dommages de la coiffe des rotateurs de l’épaule et la douleur sont faibles.

Ne laissez pas les dommages de la coiffe des rotateurs vous troubler, cela n’est pas la cause de toutes les douleurs à l’épaule.

 

7. Ne pas se remettre en question

Beaucoup ont des exercices de prévention qui ne sont pas adaptés à leur niveau. Comme dans tous les domaines, la surcharge progressive est la clé !

Trop de nageurs ne sont pas testés lors des exercices de prévention, effectuant les mêmes mouvements sombres que ceux pratiqués par les petits enfants.

La remise en question du muscle est essentielle pour améliorer la force musculaire et l’hypertrophie, contribuant ainsi à la prévention de la douleur à l’épaule lors de la nage.

 

8. Mémoire mentale des exercices

 «3 séries de 30 rotations externes et 30 rotations internes avant de plonger dans l’eau» est une routine que les nageurs pratiquent régulièrement au bord des piscines.

La rotation externe de la bande n’est pas un mauvais exercice, mais elle peut être ennuyeuse, trop facile, et créer du dégoût pour la prévention des blessures et la rééducation.

Pourquoi ne pas les poser au sol, les faire ramper pour une activation de la coiffe des rotateurs? Qu’en est-il des promenades pondérées?

Push-ups avec pertubations partenaires? Ajoutez-les à votre programme pour plus de difficulté et de plaisir !

 

9. Coordination de la coiffe des rotateurs 

Comme indiqué précédemment, la natation endommage les muscles de la coiffe des rotateurs. Ces dommages compromettent la capacité de certaines cellules de l’articulation à détecter la position (proprioception commune).

Diminuer ce sens entraîne un retard musculaire et une coordination altérée. Au début, cela peut sembler insignifiant, mais si un muscle destiné à stabiliser l’articulation est retardé, il se produit un mouvement supplémentaire au niveau de l’articulation.

Imaginez le mouvement supplémentaire de l’épaule à chaque coup, augmentant le stress de l’épaule et entraînant douleur et blessure.

Des exercices encourageant la coordination et la réaction de la coiffe des rotateurs sont essentiels pour garder ces cellules sensibles saines et fortes.

*****

Résumé :

Les programmes de prévention des blessures et de rééducation dans le sport qui est  la natation jouent un rôle important dans le sport.

Rappelez-vous simplement que la biomécanique et le volume des entraînements contribuent également énormément aux douleurs au niveau des épaules.

Assurez-vous de nager avec le bon mouvement et de faire analyser vos votre style de nage par un expert.

Maintenant, corrigez ces erreurs et aidez la communauté de natation à réduire la douleur à l’épaule liée à la nage aujourd’hui!

Regardez ma formation gratuite pour ne pas vous blesser. 

Questions fréquentes sur les douleurs à l’épaule en natation.

 

❓ Pourquoi j’ai mal à l’épaule quand je nage ?

La douleur à l’épaule est endémique chez le nageur… Cette douleur peut être causée par plusieurs facteurs. Le premier étant une fatigue musculaire et/ou tendineuse. Le second est une mauvaise gestuelle. Dans cette article je vous explique tout en détail.

 

💪🏼 Pourquoi je n’ai pas senti venir cette douleur ?

Dans cet article nous verrons qu’une étude récente  (2010) rapporte qu’une douleur à l’épaule liée à la nage est présente chez 91% des nageurs élites âgés de 13 à 25 ans. Parmi ceux-ci,  84% ont présenté un signe positif d’empiétement et 69% de celles-ci ayant présenté une tendinopathie du sus-épineux en IRM. Maintenant, il s’agit là d’une sélection d’études, certaines études suggérant que le taux de douleur à l’épaule n’atteint que 50% chez les nageurs. Que vous pensiez que la douleur à l’épaule est de 50 ou 91%, il est probable que les nageurs en bonne santé se blessent plus fréquemment que des joueurs de baseball.

 

📋 Comment ne pas se blesser à l’épaule ?

Vous verrez dans cet article très complet qu’une bonne préparation avant et une bonne récupération après l’entraînement va vous permettre de réduire drastiquement vos douleurs à l’épaule