ll y a deux grandes familles de virages en natation 

Les virages à la main

Pour la brasse et le papillon

 

Les virages culbutes

Pour le crawl et le dos crawlé. 

 

Pour débuter, il faut d’abord apprendre le virage à la main en crawl,

c’est la technique de base, les virages de brasse et de papillon en sont la suite naturelle. 

La culbute en natation quand à elle doit être réalisée par la suite !

Au début cela va mobiliser une grande quantité d’énergie. Il va falloir s’armer de courage et de volonté.

Pourquoi faire un virage culbute en natation même quand on est triathlète ?

Car vous allez gagner en vitesse dans le bassin dans un premier temps !

Maîtrisez les 3 éléments fondamentaux du Crawl

ET GLISSEZ SUR L'EAU DANS 5 SÉANCES !

Et dans un second temps le fait de vous obliger à faire la culbute, va vous demander plus d’énergie et donc va vous faire progresser tout bonnement !

Cela vous fera sortir de votre zone de confort et tout bonnement progresser…

Maintenant que le cadre est posé, passons aux choses sérieuses !

Un bon virage est surtout une question de rythme, il ne faut surtout pas se précipiter. Voici comment se décompose votre virage :

 

Le virage culbute étape par étape (Infographie)

Dans cette infographie, on peut observer la nageuse qui effectue une culbute parfaite. Suivant votre style de nage, peut être que certaines variantes peuvent apparaître.

Ne vous formaliser pas.

L’objectif est d’être capable de nager vite lorsque vous arrivez au mur et lorsque vous faites votre reprise de nage. Je vous conseils d’observer les nageurs à l’entraînement à la piscine afin de visualiser les différents types de virages et lequel vous semble le plus approprié en fonction de vous.)

 

Trois des cinq actions interdépendantes qui s’enchaînent et qui composent le virage culbute sont déjà bien maitrisées après avoir appris le virage à la main :

1 | l’approche du mur ; 

2 | la rotation ;
3 | l’appui et la poussée au mur ; 

4 | la coulée ;
5 | la reprise de nage. 

Nous allons voir les deux premières parties de la culbute en natation, les trois autres étant identiques à celles du virage à la main.

Nous vous donnerons aussi quelques exercices pour vous aider à maîtriser l’exécution de ce virage. 

 

L’approche du mur 

Il est important d’arriver sur le mur en accélération et ne surtout pas ralentir.

1 | Le bras précédant la dernière traction reste en appui le long du corps. 


2 |
La dernière traction doit être complète et puissante pour induire une accélération de la vitesse de déplacement. 


3 |
Il faut que vous soyez capable d’arriver sur chacun des deux bras. 

4 | Il ne faut pas respirer sur le dernier mouvement ni sur la glisse car cela “casserait” votre vitesse de déplacement. 

5 | Les mains qui se trouvent au niveau des hanches se tournent, paumes vers le fond, pour prendre appui sur l’eau. 

6 | Vous gardez votre regard fixé sur le mur. 

 

La rotation 

C’est la vitesse de déplacement alliée à l’action de la tête qui va permettre la rotation. 

La flexion de la tête menton à la poitrine, déclenche le changement de direction et la rotation 

L’action active de la tête va accélérer la vitesse de rotation. 

La tête va d’abord vers le bas, puis vers l’arrière et surtout vers le haut pour remonter sous les genoux qui sont encore à la surface.

 

Le corps suit le mouvement de la tête. 

Quand la tête se retrouve au niveau des genoux, le dos, en appui sur l’eau, est parallèle à la surface. 

Le dos, les bras et les mains en appui sur l’eau évitent ainsi au corps de s’enfoncer. 

La bascule des reins est provoquée par la remontée de la tête aux genoux ! C’est elle qui entraîne ensuite le passage des jambes sans effort.

 

À la suite de la bascule des reins, induite par l’action de la tête, les jambes qui sortent de l’eau se fléchissent et se groupent rapidement. 

Elles entrent dans l’eau, groupées sans toucher le mur, jusqu’à ce qu’elles se retrouvent au même niveau que la tête. 

Prise d’appui, poussée, glisse et reprise de nage 

 

Le mot de l’entraîneur :

Lors de vos séances d’entraînements, obligez vous à réaliser votre culbute régulièrement. En tant que nageur débutant, vous allez devoir régler la distance car vous allez vous retrouver trop loin ou trop proche du mur ! 

La respiration devra être maîtriser également. Mais le perfectionnement vient avec la pratique de la natation !

Ne désespérez pas ! Persévérez ! 

***

***

Vous maîtrisez la culbute et vous souhaitez aller plus loin ?

Voici une analyse effectuée en 2014 qui compare les performances des départs et des virages de nageurs régionaux et de nageurs élites.

(référence en fin d’article)

Une course de natation est décomposée en 3 phases le départ (plongeon ou dans l’eau pour le dos crawlé) , le virage et la/les nages.

Bien que plus courts, le départ et le virage sont des aspects essentiels de la course, en particulier sur les courses de petite distance ou chaque petit élément peut faire la différence entre la première et la dernière place.

En tant qu’entraîneur en club de natation ayant participé à la préparation de nageurs de haut niveau (préparation pour les Jeux Olympiques) je peux vous dire que nous portions un intérêt tout particulier sur ces phases “non nagées…”

Surtout à l’approche de compétitions importantes ! 

S’exercer sur les départs et les virages peut améliorer d’environ 0,1 seconde votre temps (par élément), une somme considérable pour les courses plus longues.

 

La méthode la plus simple pour mesurer les performances de départ et de virage consiste à mesurer la vitesse et le temps à une distance fixe, généralement à 10 et / ou 15 mètres du mur.

Malheureusement, ces méthodes n’isolent pas le départ et le virage, car chaque nageur doit effectuer des mouvements avant la barre des 15 mètres.

Donc si vous réalisez ce test sur une distance de 15 mètres une phase de nage est à inclure dans vos métriques en plus du départ et des virages.

Cette méthode mesure exactement quand la tête du nageur casse la surface de l’eau.

Les travaux antérieurs utilisant cette méthode de virage n’ont pas analysé les nageurs d’élite ni lorsque l’athlète est mis en situations de course.

******

 

Différences observées dans les virages entre les nageurs élites et les nageurs régionaux

Il est essentiel de connaître les différences entre les nageurs de niveau élite et les nageurs régionaux pour aider les nageurs régionaux à devenir plus rapide.

Veiga (2014) a analysé les courses de la Open Comunidad de Madrid 2008 pour les épreuves de 100 et 200 m (bassin de 50 m). Les nageurs élites avaient des scores FINA entre 700 – 900 points et les nageurs régionaux avaient des scores FINA entre 500 – 700 points.

1- Les coulées sont plus longues lors des départs et des virages en papillon et en dos et lors des virages au 200 m brasse.
2- Les nageurs masculins réalisent des distances plus longues lors de ces phases, indépendamment de leurs niveaux.
3- Les distances de départ et de virage représentaient moins de 24% pour les courses de 100 m et 22% sur une course de 200 m.
4- La vitesse moyenne était plus rapide pour tous les nageurs élites que pour les nageurs régionaux pendant toute la course.
5- Des différences de vitesse moyenne entre les segments de course ont été obtenues pour toutes les épreuves, indépendamment du niveau de performance des nageurs ou du sexe. La vitesse de départ était 0,5 à 0,8 m / s plus rapide que la vitesse de nage et la vitesse de rotation moyenne était 0,1 à 0,3 m / s plus rapide que la vitesse de nage.

******

 

Ce que le test a démontré

Ces résultats ont montré que mesurer simplement à 15 mètres représente 2 à 5 mètres de mesure excessive.

Une autre observation importante est que les nageurs ont effectués des coulées plus longues que ce que l’on peut observer sur les tests effectués au préalable. Cette différence provient peut-être de l’évolution et de l’amélioration technique exercée sur les ondulations au cours de ces dernières décennies. (cf. article sur les meilleurs conseils pour améliorer votre ondulation)

******

 

3 astuces pour vos virages des nageurs élites

Voici ce que nous pouvons faire comme analyse de ces résultats. Et les conseils que nous pouvons en tirer pour vous aider à progresser.

1- Si vous êtes un spécialiste de papillon ou du dos en quête d’améliorations, il est essentiel d’améliorer votre vitesse et la distance de coulée lorsque vous êtes en ondulation.
2- De plus, les nageurs peuvent améliorer leurs coulées en commençant leurs battements après avoir passé la barre de vitesse allant de 1,9 à 2,2 m / s. Cela pourrait améliorer leur distance de coulée d’environ 1 mètre.
3- Pour les nageurs de brasse, effectuez des coulées plus longues au cours de votre phase sous-marine sur une distance de 200 mètres.

Cependant, il est probable que ces nageurs d’élite maximisent uniquement les distances de départ et de virage lorsqu’un gain net de vitesse moyenne en résulte.

 

Références :
Veiga S, Cala A, G Frutos P, Navarro E. Comparaison des départs et des virages des nageurs de niveaux national et régional par des mesures de distance individualisées. Sports Biomech. 2014 sept; 13 (3): 285-95. doi: 10.1080 / 14763141.2014.910265. Epub 2014 13 juin.

 

Questions fréquentes sur la culbute en natation

 

❓C’est quoi un virage culbute en natation ?

La culbute c’est le virage que l’on utilise en Crawl et en dos Crawlé. Ce virage consiste à faire une rotation à l’approche du mur afin de pousser sur ses jambes et repartir. J’illustre cela avec une vidéo et une infographie dans cet article.

 

👃 Pourquoi j’ai de l’eau dans le nez lorsque je fais ma culbute ?

C’est le métier qui rentres ! Non plus sérieusement, le fait de faire une rotation va entraîner un courant qui va faire que vous allez vous retrouver avec de l’eau dans le nez. Pour éviter ça, il vous faudra expirer de l’air légèrement, pas tout lors de votre rotation. Dans cet article je vous donne toutes les informations nécessaires pour réussir votre culbute en natation.

 

🙄 Je suis perdu quand je fais ma culbute en natation je ne sais pas comment faire ?

Au début on manque de repères dans l’espace lorsque l’on fait une culbute. C’est normal ! Dans cet article, je vous ai fais une vidéo ainsi qu’une illustration afin que vous puissiez visualiser les étapes d’une culbute en image. Après il va falloir pratiquer, il n’y a pas de recettes miracle malheureusement.