ll y a deux grandes familles de virages : les virages à la main pour la brasse et le papillon, les virages culbutes pour le crawl et le dos. 

Pour débuter, il faut d’abord apprendre le virage à la main en crawl, c’est la technique de base, les virages de brasse et de papillon en sont la suite naturelle. 

La culbute quand à elle doit être réalisée par la suite ! Au début cela va mobiliser une grande quantité d’énergie. Il va falloir s’armer de courage et de volonté.

Pourquoi la faire même quand on est triathlète ?

Car vous allez gagner en vitesse dans le bassin dans un premier temps ! Et dans un second temps le fait de vous obliger à faire la culbute, va vous demander plus d’énergie et donc va vous faire progresser tout bonnement ! Cela vous fera sortir de votre zone de confort et tout bonnement progresser…

Les secrets d'une nage
efficace

Regardez ma formation GRATUITE sur le crawl sans même rentrer votre email

Maintenant que le cadre est posé, passons aux choses sérieuses !

Un bon virage est surtout une question de rythme, il ne faut surtout pas se précipiter. Voici comment se décompose votre virage :

Le virage culbute 

Trois des cinq actions interdépendantes qui s’enchaînent et qui composent le virage culbute sont déjà bien maitrisées après avoir appris le virage à la main :
1 | l’approche du mur ; 

2 | la rotation ;
3 | l’appui et la poussée au mur ; 

4 | la coulée ;
5 | la reprise de nage. 

Nous allons voir les deux premières parties de la culbute, les trois autres étant identiques à celles du virage à la main. Nous vous donnerons aussi quelques exercices pour vous aider à maîtriser l’exécution de ce virage. 

L’approche du mur 

Il est important d’arriver sur le mur en accélération et ne surtout pas ralentir.

1 | Le bras précédant la dernière traction reste en appui le long du corps. 


2 |
La dernière traction doit être complète et puissante pour induire une accélération de la vitesse de déplacement. 


3 |
Il faut que vous soyez capable d’arriver sur 

chacun des deux bras. 

4 | Il ne faut pas respirer sur le dernier mouvement ni sur la glisse car cela “casserait” votre vitesse de déplacement. 

5 | Les mains qui se trouvent au niveau des hanches se tournent, paumes vers le fond, pour prendre appui sur l’eau. 

6 | Vous gardez votre regard fixé sur le mur. 

La rotation 

C’est la vitesse de déplacement alliée à l’action de la tête qui va permettre la rotation. 

La flexion de la tête menton à la poitrine, déclenche le changement de direction et la rotation 

L’action active de la tête va accélérer la vitesse de rotation. 

La tête va d’abord vers le bas, puis vers l’arrière et surtout vers le haut pour remonter sous les genoux qui sont encore à la surface. 

Le corps suit le mouvement de la tête. 

Quand la tête se retrouve au niveau des genoux, le dos, en appui sur l’eau, est parallèle à la surface. 

Le dos, les bras et les mains en appui sur l’eau évitent ainsi au corps de s’enfoncer. 

La bascule des reins est provoquée par la remontée de la tête aux genoux ! C’est elle qui entraîne ensuite le passage des jambes sans effort. 

À la suite de la bascule des reins, induite par l’action de la tête, les jambes qui sortent de l’eau se fléchissent et se groupent rapidement. 

Elles entrent dans l’eau, groupées sans toucher le mur, jusqu’à ce qu’elles se retrouvent au même niveau que la tête. 

Prise d’appui, poussée, glisse et reprise de nage 

Mehdi

Mehdi

La personne qui a rédigé cet article avec amour !

Cet article a été rédigé en 43 minutes et 2 cafés par Mehdi qui est le créateur du site Natation Facile.
Maniaque de l‘analyse technique et du renforcement musculaire j’ai pour unique but d’améliorer vos performances sportives !
Si vous avez apprécié cet article partagez le avec un ami ça prend 15 secondes et ça me ferait très plaisir 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.