Si un bon battement peut aider à aller vite dans l’eau, il ne servira qu’à vous ralentir plus tard au cours d’un triathlon.

Etant donné que vous devez tout miser sur vos jambes après votre sortie de l’eau, il est impératif de préserver vos jambes autant que possible pendant que vous êtes dans l’eau.

Si vous vous épuisez sur la partie natation, alors vos jambes ne seront que trop fatiguées plus tard dans la course.

Cela ne veut pas dire que votre battement n’est pas important.

Sans un minimum de battement, votre crawl sera inefficace. Le battement est crucial pour l’équilibre et la rotation de la hanche dans l’eau.

Améliore ta glisse en crawl. Avec des techniques simples.

POUR ENFIN NAGER LONGTEMPS

Le truc est de mettre a profit le battement pour qu’il joue pour vous, pas contre vous.

Beaucoup de nageurs ont un battement qui les ralentit au lieu de les propulser.

Si vos jambes ont l’un de ces défauts alors vous devez trouver des solutions. Donc si vous :

  • Faites des vas-et-vient, créant une énorme quantité de turbulences et de résistances
  • Coulez dans l’eau, vous obligeant à utiliser plus d’énergie pour avancer
  • Faites des ciseaux de brasse, vous perdrez l’alignement

De plus, si vos chevilles ne sont pas souples, elles pourraient jouer le rôle d’ancre plutôt que de propulsion dans l’eau !

Pour aller plus loin :Flexibilité de la cheville nécessaire pour un bon battement

******

Si vous avez tendance à être dans l’une des catégories ci-dessus, il est temps de travailler sur les bases de votre battement. Voici cinq choses que vous devez pratiquer pour améliorer votre battement de jambes en natation et performer lors de votre prochain triathlon.

1. Concentrez-vous sur l’extrémité opposée. Une façon de résoudre certains de ces problèmes, en particulier les jambes qui coulent, consiste à ignorer vos jambes et de vous concentrer sur vos bras.

Gardez la tête dans l’axe, regardez légèrement vers l’avant et vos hanches seront comme par magie à la surface de l’eau ou en tout cas au plus près de celle-ci. Travaillez la position de votre tête et vos jambes vont se redresser naturellement.

***

2. Travaillez votre trajectoire aquatique avec vos mains. Si vos jambes font des vas-et-vient latérales, il est fort probable que vous croisiez vos bras lors de votre propulsion avec vos membres supérieurs. Lorsque vous faites cela, vous balancez votre corps de manière à ce que vos jambes glissent sur le côté pour vous aider à vous équilibrer. Pour résoudre ce problème, concentrez-vous sur votre trajet aquatique. Imaginez que votre main entre à la position 12 heures. Ensuite, allongez votre bras et ramenez vers vous.

Pour réaliser correctement l’exercice, travaillez lentement avec un pull-boy. Bien que vous puissiez vous sentir gêné au début, il est probable que la position de votre main soit mieux alignée et capable de vous garder plus dans l’axe.

Pour aller plus loinPourquoi j’ai les jambes qui coulent en crawl ?

***

3. Travaillez avec l’ensemble de votre corps. Les nageurs qui nagent avec des jambes de brasse sont souvent à plat sur l’eau. Pour résoudre ce problème, concentrez-vous sur la rotation de vos hanches tout en gardant la tête fixe et un bon alignement du corps. Je vous conseille de travailler avec des palmes et en battement les bras le long du corps et pivoter vos épaules de gauche à droite afin de vous aider à comprendre ce principe. Bien sûr maintenez la tête fixe !

***

4. Étirez vos chevilles. Si vous nagez avec les pieds pointés vers le bas, vous souffrez certainement d’un manque de souplesse du à la course à pied. De nombreux coureurs développent des chevilles serrées et inflexibles, ce qui nuit à un bon battement en natation. Vos pieds agissent comme des ancres et traînent lorsque vous essayez d’avancer. La meilleure chose à faire est de vous dégourdir les chevilles tous les jours. Vous pouvez également vous entraîner à donner des coups de pied dans la piscine en utilisant des palmes courtes telles que des Zoomers. Cela accentuera la pression et vous aidera à fléchir votre cheville. Vous trouverez des exemples ici : Flexibilité de la cheville nécessaire pour un bon battement 

***

5. Travaillez vos battements en position verticale. Faites cela en grande profondeur pour que vos pieds ne touchent pas le fond lorsque vous êtes en position verticale. Lâchez le mur, croisez les bras sur votre torse et donnez un coup de pied en position verticale (gardez une ligne droite), en pointant vos orteils vers le fond et en gardant votre menton au-dessus de la surface de l’eau. Vous sentirez bien travailler vos quadriceps dans cet exercice. Essayez 20 secondes à la fois. Si toutefois c’est trop compliquez, enfilez vos palmes !

***

Notez que je ne vous ai jamais proposé de prendre une planche pour travailler vos battements. En effet je le déconseille aux personnes en difficulté car elle ne vous aidera pas à avoir une bonne position et un bon équilibre dans l’eau.

Alors lors de votre prochain entraînement essayer ces techniques et dites moi ce que vous en avez pensé !!

Mehdi

Mehdi

La personne qui a rédigé cet article avec amour !

Cet article a été rédigé en 68 minutes et 5 cafés par Mehdi qui est le créateur du site Natation Facile.
Maniaque de l‘analyse technique et du renforcement musculaire j’ai pour unique but d’améliorer vos performances sportives !
Si vous avez apprécié cet article partagez le avec un ami ça prend 15 secondes et ça me ferait très plaisir 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.