La PNL comme facteur de performance

La natation, comme toutes activités sportives, est un sport complet dont la réussite est le résultat de la combinaison des dimensions psychologiques, cognitives, physiologiques, morphologiques et biomécaniques. Chaque dimension fait partie intégrante d’une préparation du nageur et le PNL en tant que tel occupe une place de choix. Le respect des règles et principes des techniques de la PNL est une condition sine qua non pour tous ceux qui ont une ambition de champion. Voici, en bref, quelques facteurs de performances non exhaustifs que chaque nageur doit prendre en compte.

L’importance d’une préparation à la PNL

La Programmation Neuro Linguistique est une technique de préparation mentale ou psychologique sur l’automatisme neurologique basée sur le langage. Autrement dit, le nageur doit s’appuyer sur le langage pour se représenter ou se projeter dans le futur. Ce n’est que dans ce contexte que l’on pourra envisager une défaite ou une victoire. Voilà aussi l’une des raisons pour laquelle il serait strictement interdit, pas seulement aux sportifs ou aux nageurs, mais à tous, d’avoir ou de se représenter une image négative de soi. Le seul fait d’y penser est déjà un réel facteur d’échec. Il n’est donc pas simple, pour un nageur, de s’y mettre seul. Comme en France avec Thomas Sammut, les nageurs ont besoin de quelqu’un appelé « préparateur mental » pour les aider à atteindre cet objectif. Pour y parvenir, le préparateur doit s’appuyer sur plusieurs éléments psychologiques pour booster la performance.

preparation-mentaleLe changement à base de la perception ou la représentation du monde

La représentation du monde est l’idée que l’on se fait du monde et de soi. L’idée selon laquelle tous les sportifs sont des gens extraordinaires ou des génies est l’une des visions du monde que peuvent avoir les nageurs. Les attitudes développées par les nageurs à partir de cette vision seront bien différentes de celles des nageurs qui pensent différemment.

Pour faire simple, en pratique, cette vision du monde va faire naître chez le nageur un écart, une distance entre les nageurs champions, c’est-à-dire les plus expérimentés et lui. Avec cette vision du monde, le nageur aura tendance à dire : « moi, je ne suis pas capable de faire ça ».

Ici, l’objectif du préparateur ne sera pas de dire au nageur qu’il est capable, mais de l’amener à se rendre compte de l’idée erronée qu’il a des champions de la natation, donc de changer lui-même.

Les motivations comme facteur de performance

En psychologie sportive, la motivation est définie comme l’objectif principal que veut atteindre un joueur. En principe, l’idée qu’il se fait de sa carrière, ce qu’il souhaite réaliser, ce qu’il souhaite avoir comme objet de satisfaction est considéré comme objectif. La motivation ici c’est tout simplement l’idée qu’on se fait de ce qui est important. Qu’est-ce qui est important dans la vie d’un sportif ? L’argent ? Les maisons ? La gloire ? Avoir une médaille olympique ?

Ainsi, si le sportif a pour ambition de décrocher la palme d’or olympique, il construira, au fur et à mesure, l’idée de champion dans sa tête. Plus cette idée est gravée dans la mémoire, plus le joueur se donnera les moyens d’atteindre cet objectif.

La stimulation des états mentaux positifs

La stimulation des états est l’un des facteurs de la PNL qui renvoie généralement à l’hypnose. C’est un état d’esprit qui met le nageur dans une situation où il pourra être capable de se surpasser, d’aller au-delà de ses capacités. Il vous est, par exemple, arrivé de courir de toute vos forces pour échapper à un danger inattendu ?

C’est l’occasion ici de vous poser la question de savoir : « comment ai-je fait ? » Évidemment, vous venez de réaliser que vous avez traversé des obstacles qui vous seraient impossibles de franchir en état de conscience normale. La stimulation des états mentaux positifs n’est rien d’autre que la mobilisation des ressources. Un nageur en état de stress ne pourra rien faire de bon.

L’exemple le plus illustratif de ce facteur de performance reste le cas du Marocain Hicham EL GERROUJ, champion du monde olympique du 1500 et 5000 m à Pékin 2008. Le coaching ici consistera à aider le joueur à se débarrasser des tensions, notamment familiales.

Téléchargez le livre pour progresser gratuitement

preparations2L’influence des états mentaux par le corps

Le PNL ne s’occupera pas seulement du mental et de ses effets sur soi. C’est aussi l’occasion pour le coach et son nageur de mettre en exergue tous les éléments de contraintes extérieurs qui peuvent influencer l’état mental. L’environnement immédiat comme le corps influencé par un état positif de soi est l’un des éléments mobilisateurs de la performance.

Il suffit d’imaginer votre corps en situation de mouvement. L’idée que vous vous donnez de lui est celle du corps qui sera le vôtre. Certaines personnes estiment même qu’il est possible de voir l’état d’esprit d’un sportif à partir de son corps.

Un nageur qui est victime des microtraumatismes ou de la jonction dorsolombaire aura un état d’esprit identique à ce que subit son corps, comme il en est pour un accidenté de la circulation. Inutile de se faire des soucis de son corps en projetant à l’extérieur des pensées positives.

L’influence des états mentaux par la pensée

Un sportif digne de ce nom ne prononcera jamais des mots qui puissent produire des effets indésirables. Un exemple de ce type de PNL est le système de VAKOG (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif) qui représente les cinq sens de communications les plus connues. Ainsi, le simple fait, pour un nageur, de prononcer la phrase : « je n’en suis pas capable » ou encore « c’est trop compliqué pour moi » est un signe de faiblesse qui l’affectera à tout moment.

La modification de l’état émotionnel du nageur pourra alors influencer ses performances et par conséquent, ses résultats. Ce sont des effets du négatif qui affecte la pensée. Celle-ci, à son tour affectera aussi le corps qui, finalement, s’affaiblit. Imaginez un diabétique mettre dans son assiette n’importe quoi. C’est aussi pareil pour un sportif qui met n’importe quoi dans sa tête.

Et vous quels sont vos techniques pour améliorer vos performances sportives ? 

[Total : 4    Moyenne : 4.5/5]

Téléchargez le livre pour progresser gratuitement

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge