Comment éviter les crampes ?

Nous avons tous été « victime » de crampes un jour ou l’autre dans notre vie. Surtout si vous faites du sport, ou reprenez le sport ! Les crampes se caractérisent généralement par une douleur violente lors d’un exercice physique ou au repos.

Qu’est-ce qu’une crampe ?

Une crampe correspond à une contraction musculaire douloureuse, incontrôlable ! Elle ne dure en général que quelques minutes. Ce qui la différentie de la contracture musculaire qui elle perdure dans le temps.

Elle est due à une stimulation trop intensive des muscles, avec accumulation de certaines molécules, notamment le calcium, entraînant une excitabilité trop importante du muscle.
Elle peut aussi être due à un manque de glucose, (le glucose joue en quelque sorte un rôle de carburant dans notre organisme. Lorsque l’on manque de glucose, on peut facilement « tomber dans les pommes »…)
Dans notre cas, le manque de glucose va créer une insuffisance au niveau de l’organisme et le muscle n’a pas assez d’énergie pour se décontracter.

Vous avez certainement entendu dire : il faut boire de l’eau. En effet, en parallèle à cette contracture involontaire est associée une carence en eau et en sels minéraux des cellules musculaires.

Certaines personnes sont plus touchées que d’autres. Les femmes enceintes, les sportifs et les plus de 60 ans !

Certains facteurs peuvent amplifier ce phénomène comme certaines pathologies neurologiques ou hépatiques. La consommation d’excitants comme l’alcool ou le tabac…

L’origine des crampes musculaires dans le sport.

Comme nous l’avons vu plus haut, la crampe musculaire peut avoir plusieurs facteurs déclenchant.
Nous allons nous pencher sur le cas du sport :

Manque d’entraînement.
Echauffement insuffisant.
Fatigue engendrée par la pratique sportive.
Manque d’hydratation (conséquence de perte en sodium et en sels minéraux).
Mauvaise technique, équipement/matériel non adapté ou mal réglé (favorise l’apparition de crampes avec la répétition).

Le froid, car il diminue la circulation sanguine et prive ainsi le muscle d’oxygène. Si vous allez nager après un gros effort musculaire, vous risquez d’avoir une crampe, car le chaud froid est important.
Alors si vous avez le choix, privilégiez la natation avant de faire du vélo ou d’aller courir.
Comment éviter la crampe ?

Buvez de l’eau riche en magnésium (Hépar…) qui participe à la relaxation des muscles. Vous le retrouvez aussi en bonne quantité dans les lentilles, légumes verts et secs, céréales complètes, chocolat noir.
Pensez aussi aux jus de fruits frais qui facilitent l’élimination des toxines dans l’organisme, surtout si vous faites du sport.
Mangez du miel riche en sels minéraux à raison de 3 c. à soupe/jour sous la forme qui vous convient (tartines…).
Pensez à tous les produits laitiers, aux fruits secs riches en calcium et potassium (abricots…) et consommez 1 banane/jour*.
A consommer avec modération: les viandes rouges, les abats et les charcuteries riches en azote, des toxines difficiles à éliminer par l’organisme.
* fruit riche en potassium

Quoi faire lorsque la crampe se présente ?

Lorsqu’une crampe apparaît, il est recommandé d’étirer et de masser le ou les muscle(s) douloureux. L’étirement du muscle lève le spasme musculaire et soulage la douleur en s’opposant aux effets mécaniques de la contracture.

Crampes et huiles essentielles

Crampe musculaire, courbature … les huiles essentielles conseillées pour soulager la douleur et vous aider à récupérer vite et bien après un effort sportif sont l’eucalyptus citronné, le romarin à camphre l’estragon et l’l’hélychrise italienne
Le Romarin à camphre est une huile essentielle très prisée pour toutes les douleurs musculaires, c’est un puissant myo-relaxant qui soulage les crampes musculaires, en dissolvant les cristaux d’acide lactique et d’acide urique. Elle s’utilise avant l’effort pour prévenir et après l’effort pour récupérer.

Pour une crampe musculaire, vous pouvez préparer une huile de massage de la façon suivante :

– 1 ml de lavandin super
– 1 ml d’Estragon
– 1 ml de Romarin à Camphre
– 1 ml de Gaulthérie
– 3 ml d’huile de millepertuis
– 3 ml d’Arnica
– Massez localement tous les ¼ d’heure.

(vous trouverez en cliquant sur les images ci-dessous les huiles que je viens de citer).

Pour conclure

Vous pouvez traiter une crampe de plusieurs manières différentes :

1- Buvez beaucoup. Un déséquilibre du taux d’électrolyte peut être la cause de spasmes musculaires ; vous réhydrater avec une boisson chargée en électrolytes peut contribuer à rétablir l’équilibre.
2- Étirez le muscle affecté en réalisant des étirements doux en statique. Cela peut être réalisé seul ou après chacune des autres techniques décrites.
3- Utilisez de la glace pour engourdir la douleur due à la crampe, car cela réduit l’inflammation et permet au muscle de se détendre. Dans l’idéal, combinez cela avec une des autres techniques, telles que les étirements.
4- Réalisez une compression ou un massage. Tâchez de mettre le muscle affecté en position détendue (c’est-à-dire ni étiré ni contracté) et exercez une compression directement sur la crampe.

Et vous avez-vous des solutions pour éviter les crampes ? 

[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]
3 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] fois, cela tient à de petites choses mais qui vous aideront à faire la différence, comme éviter les crampes une fois sorti de l’eau ! Ce n’est pas grave, vous ferez mieux la prochaine fois […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge