Hello les amis ! J’espère que vous avez la forme.

Aujourd’hui, je vais vous parler du BNSSA et de ce qu’il faudra faire lors des épreuves, un petit peu en quoi ça consiste, les fausses rumeurs, les vraies rumeurs. On va parler de tout ça, tout de suite, juste après le générique.

Allez, à tout de suite !

Je vais maintenant vous présenter le métier de maître-nageur avec les vraies et les fausses rumeurs.

La première c’est : est-ce que je vais pouvoir me gratter la nouille tranquillement au bord d’un bassin, au bord d’une plage… ?

Ce n’est pas complètement FAUX ! Et oui, s’il pleut, tu vas t’embêter. Autrement, dès qu’il fait beau, il va falloir supporter les gros BIP qui arrivent et qui ne respectent pas le règlement. Tu vas devoir te battre toute la journée avec des gens, qui te laissent leurs enfants de 4 ans dans une piscine où ils n’ont pas pieds, parce que tu es soi-disant là pour faire leur travail à leur place et eux ils sont fatigués parce qu’ils ont fait la bringue la veille et qu’il faut bien qu’il fasse la sieste. Tu vas devoir te prendre la tête avec des gars qui sont bourrés de la veille. Tu vas devoir te prendre la tête avec des gars qui ne veulent pas enlever leurs shorts. Tu vas devoir te prendre la tête avec… Ils en trouvent dans tous les sens pour te casser les pieds. C’est ça le métier de maître-nageur ! Ça vend du rêve… N’est-ce pas ?

Après c’est super sympa ! Tu vas avoir de supers collègues, tu vas avoir des super nanas à aller draguer ou des beaux mecs, c’est valable aussi pour vous les filles. Mais il faut vraiment se rendre compte que maître-nageur, ce n’est pas la planque totale. Ok c’est cool, c’est mieux qu’à l’usine mais ça engage des responsabilités.

Les gens sont de moins en moins conscients du danger. Ils ne font jamais attention à leurs enfants. Je fais des généralités, ce n’est pas bien, mais les petites exceptions toute la journée, y en a beaucoup !

Je préfère être clair avec vous, des gens qui ne voudront rien écouter, vous allez en avoir toute la journée que vous soyez en mer, en piscine, je pense que ceux qui connaissent le métier, ils vont pouvoir mettre un gros like en bas de la vidéo parce que je pense qu’ils savent de quoi je parle. Des gens qui n’en ont rien à faire, qui arrivent en short, qui arrivent en chaussures, qui arrivent habillés (là je parle pour ceux qui sont en piscine).

Ça c’est la dure réalité du travail de maître-nageur. Il va falloir supporter toutes ces personnes avec le sourire et faire avec. Essayer de faire respecter un règlement intérieur.

Après pour les côtés plus positifs, OUI vous allez pouvoir lever des petites, OUI vous allez avoir des beaux mecs, OUI c’est un super boulot, parce que vous allez faire pleins de rencontres avec pleins de gens différents. Moi, ça fait plus de 10 ans que je suis maître-nageur, j’ai rencontré énormément de monde que ce soit dans mes cours de natation ou au bord du bassin juste en discutant avec du monde. Si vous êtes à la plage, c’est quand même les vacances, c’est super fun mais vous avez un grand nombre de responsabilités que vous devez prendre en compte.

Dans la deuxième partie, je vais vous parler du diplôme en lui-même, du BNSSA.

À quel âge peut-on passer le diplôme du BNSSA ? J’en ai entendu des vertes et des pas mûres, on peut passer le diplôme à 17 ans ! À 17 ans, on a le droit passer le diplôme, on a le droit de l’avoir dans la poche mais vous n’avez pas le droit de travailler avec. Il faut attendre d’avoir 18 ans pour utiliser le diplôme. À 17 ans, il me semble qu’il faut être majeur émancipé, donc ça c’est un papier qu’il faut faire à la mairie il me semble, à vérifier.

Ensuite, l’examen en lui-même va se dérouler en deux parties :

  • la première partie, c’est une partie purement secourisme, donc secours en équipe : le PSE1, où vous allez utiliser l’oxygène, la réanimation et compagnie, donc c’est purement du secourisme au sol, vous n’allez pas aller dans l’eau.
  • la deuxième partie, c’est la partie aquatique, où vous allez devoir faire un parcours de 100 m chronométré en moins de 2min40 avec de la nage en crawl, des apnées et du remorquage de mannequin. Je vous mettrai tous les détails de toutes les épreuves sur le site.

Après, vous allez avoir un 250 m Palmes, Masque, Tuba (PMT) chronométré aussi en moins de 4min20 : un 200 m Palmes, Masque, Tubas et un 50 m remorquage mannequin.

Et vous allez avoir une épreuve d’assistance à une personne en difficulté, c’est l’action du sauveteur sur noyé. Vous allez devoir récupérer un petit bonhomme, en général un bon CRS de quelques 80 kg, faire une prise de dégagement, le ramener au bord. C’est super sympa ! On s’amuse bien.

  • et un QCM qui va traiter du secourisme, du juridique et du balisage, qui dure 45 minutes composé de 40 questions. A mon époque, c’était 3 questions à l’oral, maintenant c’est des petites cases à remplir.

Donc ça c’est le BNSSA, avec vous allez pouvoir travailler tous les étés. Si vous cherchez un job étudiant, je pense que si vous êtes sportif, nageur et sérieux, n’hésitez pas à passer ce diplôme ! Les salaires sont quand même corrects, si vous allez sur la côte, vous pourrez toucher 1 500 – 1 600 € je pense. À voir, où vous voulez exercer et le salaire qu’on vous propose mais si vous êtes motivés, je vous conseille de le faire.

Allez, gardez la forme !

À très bientôt.

Télécharge le guide gratuit en cliquant ici

Parcours de sauvetage de 100 mètres (2min40 max)

Elle consiste en un parcours de sauvetage aquatique en continu de 100 mètres, en bassin de natation, comprenant :

  • un départ du bord du bassin ou d’un plot de départ, suivi de 25 mètres nage libre en surface ;
  • deux parcours de 25 mètres, comprenant chacun 15 mètres en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans que le candidat ne prenne appui ;
  • une plongée dite en canard, suivie de la recherche d’un mannequin qui repose entre 1,80 mètre et 3,70 mètres de profondeur ;
  • le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 mètres, visage hors de l’eau.

Parcours de sauvetage de 250 mètres (4min20 max)

Elle consiste en un parcours de sauvetage avec palmes, masque et tubas, en continu de 250 mètres, en bassin de natation :

  • au signal du départ de l’épreuve, le candidat s’équipe dans ou hors de l’eau ;
  • le candidat parcourt 200 mètres en palmes, masques et tuba en touchant le mur à chaque virage. A la fin du parcours de nage, il doit effectuer une immersion pour rechercher un mannequin situé à 5 mètres maximum du bord du bassin. Il repose sur une profondeur située entre 1,80 mètre et 3,70 mètres au plus. Cette recherche se fait après avoir touché l’extrémité du bassin ;
  • le candidat remonte le mannequin dans la zone des cinq mètres. Il le remorque sur le reste de la distance du parcours. Le contact à l’extrémité du bassin est obligatoire lors du virage (bassin de 25 mètres) et à l’arrivée ;
  • la remontée et le remorquage du mannequin se font sans utiliser l’anneau de celui-ci. Le remorquage s’effectue en position dorsale. Le candidat peut ne plus utiliser le masque et tuba ;
  • les 200 premiers mètres s’effectuent en utilisant l’ensemble du matériel (palmes, masque et tuba). Si le candidat rencontre une difficulté ou un défaut de matériel, il effectue la remise en place de celui-ci sans reprise d’appui ;
  • lors du remorquage, le mannequin doit avoir les voies aériennes dégagées, pour cela la face visage du mannequin doit se trouver au dessus du niveau de l’eau ;
  • la position d’attente du mannequin au fond de l’eau est indifférente ;
  • le mannequin doit être de modèle réglementaire, c’est-à-dire d’un poids de 1,5 kg à une profondeur d’un mètre.

Action du sauveteur sur le noyé

Elle consiste à porter secours à une personne en milieu aquatique comprenant :

  • le sauvetage d’une personne qui simule une situation de détresse se situant à 15 mètres au moins et 25 mètres au plus du bord ;
  • la victime saisit le sauveteur de face ; après s’être dégagé de la situation, le sauveteur transporte la victime vers le bord en sécurité ; pendant le parcours le sauveteur rassure la victime ;
  • le sauveteur sort la victime de l’eau sans utiliser les échelles ou tout autre moyen matériel ;
  • après avoir sécurisé la victime, le candidat effectue une vérification des fonctions vitales et ensuite, il explique succinctement sa démarche.

QCM

Elle consiste en un questionnaire à choix multiple (QCM) d’une durée maximale de 45 minutes durant lequel les questions posées doivent permettre d’appréhender les connaissances du candidat dans les domaines réglementaires et pratiques, faisant l’objet de diverses réglementations édictées par plusieurs départements ministériels.

Télécharge le guide gratuit en cliquant ici